24 juillet 2007

Ca commence fort, très fort ....

67


Sortis du train, je commence à prendre l'escalier quand mes yeux se sont posés sur une personne qui avait l'air de cherchait quelqu'un. c'était un grand jeune homme roux. Nos regards se croisèrent, et il me reconnut de suite. De plus en plus stressée par ce moment où l'on allait se dire bonjour, qu'arriverait-il ?!!! un bonjour, une bise, un câlin ou encore un baiser ?!!! là je ne savais plus du tout... comment allait-il reagir ?!!! comment j'allais reagir ?!!! mais il etait deja là face à moi, une seule chose a faire pour bien débuter,  je lance une phrase un peu banale " salut ! ca va ?!! " je ne me souviens plus je crois, bien qu'il m'ait répondu, mais ce dont je me souviens réellement, c'est du baiser qu'il m'a donné sur le quai devant tout le monde. Ce long baiser fougueux qui m'a semblé une eternité. une fois que j'avais repris mon souffle, nous nous dirigeons vers l'escalier avec Arnaud pour ressortir de la gare direction Tram, toujours ce fichu stress, en plus un mec sortant du tram me bouscula, si Arnaud ne m'avait pas retenu, je serais sans doute tombée, j'étais en équilibre sur mes talons. Arnaud à bien vu que je n'étais pas totalement à mon aise dans le tram...
aujourd'hui que j'y pense je l'aime tant ^^.

Nous y voilà, on y arrive en tram, devant son chez lui, le bâtiment dans lequel il loge toute l'année, durant ses études. Dès que j'ai mis mon pied en dehors du tram, tout changea, comme si la Terre avait fait un tour sur elle-même  en un instant.
Je respire, je regarde ce ciel bleu, ce soleil qui nous réchauffe le corps, une douce brise qui venait nous caresser la peau, lui, un amour, ces espaces verts comme j'aime, un super week end en vue.
Debout dans sa chambre, je pose mon sac près de la fenêtre, il vient vers moi, me prit par la taille et me déposa à nouveau sur les lèvres un baiser, un baiser doux, un baiser affectueux, un baiser un peu fou.

Je ne sais pas à quel moment il s'est assit sur son lit, à quel moment il a enlevé ses lunettes, je ne m'en souviens plus. Je sais qu'à un moment, je me suis retrouvé assise sur son lit à ses cötés encore bouche à bouche.

Nous devions aller faire les courses. Il était 17h mais on est resté jusqu'à 19h ensemble. Après être revenu de Carrefour, nous avions mangé tranquillement, nous avions vraiment prit tout notre temps afin de profiter de chaque seconde.

Une chose ultra pénible, j'avais vraiment trop trop honte,  quand j'y repense j'ai vraiment trop trop honte, mon dieu, comme je dis si souvent " Dieu du ciel " ... Oui ce fichu haut, ce décolleté qui baillait, ses bretelles qui tombaient sans arrêt, c'était horrible.

Ca ne l'aidait pas trop en réalité.

Ce qui devait arriver, arriva. Le haut s'était carrément beaucoup trop ouvert,  j'avais tellement honte, trop trop honte.

Moi, très gênée, je ne savais plus où me mettre.

Beaucoup de gens diront que l'on est allé beaucoup beaucoup trop vite, que l'on se serait rencontré trop tôt, que l'on n'aurait peut être pas dû logé dans la même chambre,  que d'autres ne se seraient peut être pas échangé autant de baisers, et encore moins tous ces moments fous et doux, mais si cela s'est produit, s'était que cela devait se produire et que c'était naturel, en tout cas, tout ça  ne cachait aucune mauvaises pensées.   Nous avions fini par s'endormir dans les bras l'un de l'autre et cela nous a parut si doux j'étais vraiment heureuse, enfin je commençais vraiment à nouveau à ressentir ce sentiment, qui venait pour m'envahir, pour nous envahir.

Le bonheur...

165456   

Posté par Milt Red Tide à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ca commence fort, très fort ....

Nouveau commentaire